Accueil » Actualité » A Grenoble, les urgences se tranforment en ring

A Grenoble, les urgences se tranforment en ring

Hopital Michallon Grenoble

Un médecin des urgences de l’hôpital Michallon, à Grenoble, a été violemment pris à partie dimanche en fin de journée par des amies d’une patiente. La raison ? Cette patiente a été placé quelque temps dans une salle sans fenêtre.

Alors oui, ceci peut choquer. Mais sachez aussi que dans il n’y a pas de places, il n’y a pas de places ! Pour avoir fait pas mal de stages aux urgences, j’ai moi aussi mis des patients dans une salle sans fenêtre. Ce n’est pas non plus un placard à balais ou autres ! Juste qu’il fut bon de transformer le plus de pièces possible en salles pour les patients et que oui certaines n’ont pas de fenêtre. C’est comme ça. Et alors ? Les patients y restent pas longtemps ! Ce n’est pas une chambre ! Peut-être que vous préférez qu’on mette votre grand-mère dans le couloir ? Ah oui mais ça vous aimez pas non plus.

En direct des urgences

Ce qui est par la suite choquant, c’est qu’un groupe d’amis à la patiente en question débarque eux aussi aux urgences, font la loi et tapent le médecin. Ah oui, j’oubliais que c’est sa faute d’avoir pris en charge la patiente et de s’être occupé d’elle. Non mais il aurait dû prendre sa truelle et faire des box en plus avec vue panoramique sur le parking. Mais je croyais que la patiente était là pour se faire soigner et non pour qu’on lui apporte un café dans un lit avec couette molletonné ? De quel droit, on tape un médecin pour ce genre de chose ? Qui est-on pour débarquer et taper le personnel soignant ?

Des bagarres, insultes et tout va, il y en a toujours eu dans les services d’urgence. Des agents de sécurité ? Bah jamais. On préfère les mettre à Lidl ou chez Mickey. Et quand il y en a, ils sont au nombre de deux ou quatre pour tout un hôpital et mettre généralement un certain temps très long pour venir.

On retourne à l’éternel débat pour sécuriser nos urgences, mais ça fait quelques années qu’on en parle, en parle, en parle…

Et sinon, qui va payer les frais d’arrêt ITT des agents ? Des frais pour soigner le médecin ? Pas la patiente, on l’assiste toujours. C’est juste vous et moi, comme d’habitude. C’est lassant parfois… mais demain, les médecins et infirmiers des urgences retourneront travailler et les journées recommenceront… mais jusqu’à quand ?

Hey, ce n’était pas mon premier coup de gueule sur ce blog ? Je l’ai écrit avec colère et sans réfléchir. Qui a dit : « ça se voit » ?

A propos de Thibault Deschamps

Infirmier 2.0 - Je partage tout et rien mais cela n'engage que moi. Note: Article rédigé en collaboration avec l'entreprise citée

A Découvrir

chirurge esthetique

Comment la chirurgie esthétique peut permettre de faire disparaître ses complexes

La chirurgie esthétique continue de gagner en popularité, le premier pays ? Les états unis …

Laisser un commentaire