Dernières nouvelles
Accueil » Chroniques » Cet homme qui fut violé…
homme violé

Cet homme qui fut violé…

On en parle peu. Peut-être parce que c’est parce qu’il y en a beaucoup moins me direz-vous. Pourtant les hommes violés existent et ils sont tout aussi difficiles à prendre en charge.

Aux urgences, chaque mois on voit des femmes violées qui passent dans nos locaux. Ils sont vus principalement par un médecin de l’unité médico-judiciaires, puis elles repartent. Parfois, elles arrivent dans un « sale état » et on comprendra par la suite qu’elles ont été victimes d’un viol. Ces personnes-là, on les croise principalement en sortie de boîte de nuit. Mais aujourd’hui, c’est de viol d’hommes dont je vais parler. Je ne pense pas avoir fait un article auparavant sur ce sujet, alors pourquoi j’en fais un maintenant ? Et pourquoi justement sur un homme et non sur une femme ?

Peut-être parce justement on en voit moins, que c’est rare, voire tabou. Peut-être que c’est parce que je suis un homme et que j’ai une autre vision du problème. Après, j’espère qu’on ne partira pas dans un énième débat à ce sujet et on s’en tiendra au fait.

Ces hommes violés qui se cachent

Ce soir-là, l’équipe et le cadre de nuit me cherchèrent. Ce soir-là, j’étais le seul infirmier masculin. Les pompiers nous emmènent un homme victime d’un viol et il fallait quelqu’un pour assister à l’entretien avec le médecin de l’UMJ (Unité médico-judiciaire) et faire les prélèvements si besoin. On a donc décidé qu’il valait mieux qu’un homme soit présent au lieu d’une femme, pudeur et dignité oblige. Après tout, moi-même laisse ma place à mes collègues lorsque j’ai affaire à des adolescentes ou des cas similaires avec des femmes. Quand on peut, autant laisser sa place que mettre une victime encore plus mal à l’aise qu’elle ne l’est.

J’accueille l’homme de de 30-40 ans, les pompiers ont négocié longtemps pour le faire venir. Il avait honte. Il a honte. Il a le regard fuyant, la posture craintive, le choc est encore présent. Sa mère l’a accompagnées et continue à le soutenir. Puis le médecin arrive et on entre dans une salle de soins. Le médecin lui demande ce qui s’est passé et ce qu’il a subi. Un moment gênant où on plonge dans l’intimité d’une personne qui pour lui fut dramatique.

Il raconte, la voix tremblante, cherchant ses mots, se replongeant l’espace d’un moment dans ce qu’il veut déjà oublier. L’histoire est digne d’un fait divers et on apprend vite que cela remonte encore plus loin. Une sorte de règlement de comptes, une sorte de vengeance…

Il en profite pour égratigner les policiers qui sont intervenus, sans recul, l’air viril lui signifiant : « hey mec, c’est bon tu vas t’en remettre, t’es grand, t’es un homme !« .

Je finirais par lui faire un prélèvement sanguin, savoir s’il a été drogué ou alcoolisé, savoir si on ne lui a pas transmis un nouveau cadeau…

A propos de Jay

Infirmier 2.0 – Je partage tout et rien mais cela n’engage que moi.

Check Also

tendre la main face à la mort

Parce qu’ils savent que la mort leur tend la main…

Cela s’est passé il y a pas longtemps et cela nous fait souvent se remémorer …

Laisser un commentaire