Dernières nouvelles
Accueil » Chroniques » Vous cherchez votre chemin ?

Vous cherchez votre chemin ?

Qui ne l’a jamais croisé ? Cette délicieuse personne qui erre dans les couloirs dans l’hôpital regardant en hauteur pour mieux deviner les panneaux d’information pour mieux se diriger. Pour certains, l’hôpital devient le labyrinthe du parc Disney.

Tous les chemins mènent…

Aujourd’hui, elle est là. Petite dame avec sa canne qui fait deux pas en avant, trois pas en arrière, regardant autour d’elle. Allez savoir pourquoi nous arrivons facilement à reconnaître une âme perdue dans les couloirs. Ou simplement on doit être attiré d’une certaine façon…

Je lui demande alors si elle cherche son chemin. Elle me dit qu’elle vient voir son mari qui est hospitalisé ici mais elle ne sait pas dans quel service. Vous inquiétez pas, on va se renseigner. On téléphone une première fois au standard qui a la liste des patients et qui peuvent faire une recherche alphabétique… Il ne trouve pas. Le standardiste me demande s’il n’a pas un nom de jeune fille, gros blanc de solitude.

On se dirige aux admissions, on se promène elle et moi parlant du beau temps (ou pas). Aux admissions, l’agent fait une recherche et ne trouve rien non plus. On demande de quel hôpital son mari vient, elle nous répond « de celui Paris ». On se regarde en silence… Je lui demande le motif de son hospitalisation, pourquoi il vient ici, quel type d’opération il a pu avoir, etc. Vu les informations fournis, j’avais le choix entre plusieurs services. J’ai éliminé la pédiatrie.

On est reparti tous les deux dans les couloirs, j’ai appelé différents services pour connaître leurs entrées du jour. Une enquête qu’on a menée à deux, se posant quelques fois sur des sièges pour se reposer un peu discutant de tout et de rien. Elle me racontait la vie avec son mari, 63 ans de mariage, vous vous rendez compte ! Elle était amusante à entendre, douce dans ses paroles, attachante.

Au bout de quelques minutes, un homme âgé vient à notre rencontre. « Odette, je t’avais dit de m’attendre ! ». C’était le mari de madame. Il était dynamique, bien portant et me dit qu’il était juste allé prendre un café à la machine.

C’est alors que j’ai regardé Odette, en descendant mon regard plus bas… et j’y ai pu voir ses chaussons.

On l’a raccompagné en Gériatrie.

A propos de Thibault Deschamps

Infirmier 2.0 - Je partage tout et rien mais cela n'engage que moi. Note: Article rédigé en collaboration avec l'entreprise citée

A Découvrir

Soleil

Le danger des coups de soleil

L’été, le soleil, la plage, le bronzage… Tout ceci vous fait rêver ? Pourtant, saviez-vous que …

Laisser un commentaire