Dernières nouvelles
Accueil » Chroniques » Faut parfois pas trop tirer dessus
mec bourré finit aux urgences

Faut parfois pas trop tirer dessus

Cette nuit-là, le SMUR et les pompiers nous emmènent un homme d’une quarantaine d’année présentant une plaie ouverte. Attendez, un SMUR pour ça ? Disons que ce monsieur était resté coincé dans une grille (ou une haie de jardin pointu) et qu’il présenterait une plaie plutôt large et profonde.

Mais il s’est passé quoi en faite ? Disons qu’il a voulu escalader par-dessus le grillage mais par un mauvais geste, se retrouve bloqué par le bout de grille pointu. Vous savez parfois les enfants font la même chose mais avec leur t-shirt ! Ils s’amusent à escalader tout et n’importe quoi dehors et d’un coup le t-shirt se retrouve coincer dans une branche. D’ailleurs, les enfants ont tendance à tirer dessus ce qui fait un vilain trou. Là, c’est pareil pour ce monsieur sauf que ce n’est pas son t-shirt mais la peau de son coude. Aidé d’un peu d’alcool dans le sang, il a cru bon de tirer dessus. Sauf que la peau, ce n’est pas le tissu de votre t-shirt et il s’est donc retrouvé à arracher lui-même l’ensemble de son coude. Forcément, ce n’est pas beau à voir.

Nous voilà donc aux urgences, à déballer le pansement et y voir une plaie délabrante de 20x20cm et bien profond. On fait un premier nettoyage vu la terre qui s’est introduit dans la plaie. On imagine bien d’ailleurs comment il a pu faire tout son affaire… On remballe et on l’enverra au bloc. Au moins on a pu réviser toute l’anatomie du bras avec ce monsieur qui n’avait pas l’air de trop souffrir puisqu’il regardait avec grande attention l’intérieur de son bras.

A propos de Jay

Infirmier 2.0 – Je partage tout et rien mais cela n’engage que moi.

Check Also

violences enfant

Des violences qu’on ne voudrait pas voir

Les urgences, c’est une sorte de hall de gare où tous les maux de la …

Laisser un commentaire