Dernières nouvelles
Accueil » Chroniques » Maman est confuse !

Maman est confuse !

Hop il est minuit et je m’en vais faire la relève de l’accueil des urgences. En arrivant, une dame d’un certain âge sur un brancard me fait des signes « youhouuu jeune homme« . Ah, je dois avoir une bonne tête ce soir. Je prends le prochain dossier et… ça sera le sien.

Cette dame de 75 ans, arrivée avec les pompiers est accompagnée de son fils. Je peine vite avec elle, tant son discours est confus et désorienté. Je demande donc à son fils qui me raconte que ce soir elle est tombée dans le jardin. Elle aurait fait comme un petit malaise, ses membres inférieurs ne la tenant plus et depuis il ne la trouve pas comme d’habitude. Cela s’est passé il y a 1h30 et aucune amélioration selon lui. Effectivement, cela ne peut sentir très bon et j’oriente rapidement mes recherches sur un problème neuro. Je pose des questions à cette dame qui ne me répond toujours pas clairement, elle obéit pourtant aux ordres simples, réalise bien les tests neuro, les pupilles sont normales (voir un peu dilatées…) et des constantes plus que correctes. Hum, je doute finalement… Pas de signes d’engagement, rien.

Une soirée bien agitée ?

Puis cette dame, que son fils a d’ailleurs du mal à contenir, souhaite s’assoir au bord du brancard. Je dis à son fils, qui tente de la retenir, de la laisser faire pour voir ce qu’elle souhaite faire. Elle s’assoit puis se lève en disant « puis zut, je veux m’assoir là moi ». S’installe alors sur la chaise devant mon bureau, les bras croisés. Je lui demande si elle se rappelle de sa soirée : « Non ! ». En vrai, elle est quand même sacrément têtue et ne souhaite de toute façon pas répondre plus que cela. Son fils m’apprendra qu’ils faisaient un gros dîner… Ah mais c’est bien ça !

Je lui demande donc naturellement si elle a bu. Son fils me répond à sa place : « oui, 2 – 3 verres mais c’est pas ça ». Sauf que j’ai un doute quand même, le comportement alcoolisé on le connait bien quand même aux urgences. Je décide de la faire souffler. Résultat : 1,77 grammes.

« Ah bah voilà monsieur, on a trouvé le problème, votre maman est alcoolisée. » Gêne du fils qui ne sait pas ou se mettre, demande si il n’y a pas d’autre problème tout de même derrière. Alors oui, on fait tout de même attention à ne pas étiqueter une personne avec l’alcool, on s’assure tout de même qu’il n’y a pas autres choses derrière mais ici il s’agit bien d’un cas d’ivresse aiguë.

Par la suite, son mari est arrivé et son fils me demanda d’expliquer cela à son père pour qu’il comprenne. Je m’acquitte de la tâche mais je me demande si cela en valait la peine, il aurait pu lui aussi faire monter le compteur de l’éthylo…

 

A propos de Thibault Deschamps

Infirmier 2.0 - Je partage tout et rien mais cela n'engage que moi. Note: Article rédigé en collaboration avec l'entreprise citée

A Découvrir

Existe-t-il un lien entre la santé et l’alimentation ?

Vous ne le saviez peut-être pas mais ce que nous mangeons impacte directement notre santé, …

Laisser un commentaire