Accueil » Divers » Préparer sa rentrée en tant qu’étudiant infirmier
étudiant infirmier

Préparer sa rentrée en tant qu’étudiant infirmier

C’est la rentrée ! Et pour les étudiants infirmiers aussi qui sourire aux lèvres et anxiété au ventre rentre pour la première fois dans leur IFSI. Est-ce qu’on va tomber dans une promo sympa, quelle tête ont les formateurs, quel est le programme et surtout comment se comporter.

C’est quoi un bon étudiant infirmier ?

Outre l’aspect des cours et d’une théorie écrasante à apprendre, vous sortez majoritairement du bac ou diverses études. Pour les plus anciens, on se rappelle encore comment s’assoir sur une chaise et ouvrir son cahier sur la table non ? Alors axons plutôt cet article sur les stages. Ah les stages, la plus grosse découverte de vos études, ce pourquoi vous venez. Vous avez hâte de commencer et d’aller dans un service pour y apprendre votre pratique et voir du sang giclé sur les murs. Ne partez pas, je rigolais !

Alors forcément, ce qui va suivre va peut-être vous faire sourire ou peut-être pas. Ceux qui n’aiment pas ce genre de post sont souvent des IDE venant tel Zorro pour dire « non mais toi aussi ta été étudiant ! l’oublie pas hein ! ». Non mais j’oublie pas, justement. Il faut parfois un peu d’humour dans notre métier, se rappeler comment justement c’était durant nos années IFSI, rire de nous infirmier, rire de eux étudiants. Ce qui suit est donc du second degré, calmez-vous et détendez-vous. Petite anecdote rapide : un jour, un patient condamné a resté en chaise roulante qui avait entendu une blague sur les paraplégiques (humour noir ?) ne s’est pas offusqué. Il a juste dit en souriant : « Non continuez, au moins on pense à nous et on nous oublie pas« . À méditer.

Les 11 commandements de l’étudiant infirmier 2013

  1. À l’heure tu seras. Oui, soyez toujours à l’heure. Venez même un peu en avance, ça fait toujours bien de venir avant l’infirmière qui est elle toujours à la bourre pour prendre son poste. Surtout faites votre planning avec votre tuteur et ne changez pas vos jours ou vos heures en cours de stage à votre guise (vous avez quand même droit de poser la question à votre tuteur si tel jour vous pouvez faire une modification…). N’oubliez pas de dégainer votre feuille de transmissions avec vos patients en charge, ça sera tout aussi crédible que de montrer qu’on est à l’heure.
  2. Te présenter tu feras. À chaque nouvelle tête que tu verras, surtout en début de stage, présentez-vous à tout le monde ! Et quand je dis tout le monde, c’est tout le monde. Ce n’est pas à l’équipe de se présenter, ils se connaissent déjà. La moindre des choses est donc de saluer une par une vos nouveaux collègues.
  3. Jamais assis tu ne seras. Certaines infirmières détestent voir un étudiant ne rien faire et s’assoir pour prendre de nouveau une pause-café (ou se tirer pour fumer encore). Généralement, c’est paradoxalement celle qui ont leur café à la main qui râle auprès des étudiants… Ne restez pas à rien faire, trouvez toujours une occupation, allez voir les aides-soignantes, lisez les dossiers,  posez des questions aux médecins, jouer au scrabble avec la chambre 431, parlez avec votre patiente Alzheimer… Occupez-vous ! Note : Vous avez quand même droit à des pauses hein, prenez-les !
  4. Nettoyer son chariot tu feras. Que ce soit à la prise de poste ou entre chaque soin, montrez que vous respectez l’hygiène et nettoyez votre chariot. Petite astuce bien sympathique : nettoyez le chariot de l’infirmière et vérifiez qu’il ne manque rien au contenu, remplissez le si besoin. N’oubliez pas de temps en temps de vider également les poubelles du chariot, cela sera fort apprécié. Mais attention, vous n’êtes pas non plus dans un stage de femme de ménage. Vous amusez pas à astiquer tous les jours le matériel de l’infirmière qui aura peur de votre côté maniaque.
  5. Poser des questions tu feras. Ne pas hésitez à questionner l’infirmière de questions mais pas trop ! Elle a aussi autre chose à faire et ne peut réfléchir à tout en même temps, surtout les infirmiers. Faites attention également à la façon dont vous allez poser les questions, restez au plus simple possible. Si vous n’obtenez pas de réponse ou une réponse type : « écoute, moi j’ouvrirais le VIDAL pour rechercher l’information« , c’est qu’elle est déstabilisée et ne peut vous répondre tout de suite (ou elle sera parti en courant demander la réponse à un médecin).
  6. Le bon café tu couleras. Il va falloir s’y faire, avant on aimait pas le café mais depuis qu’on fait ce boulot on ne peut s’en passer. À toi donc de veiller que le café soit prêt si tu ne veux pas entendre ronchonner les soignants toute la journée.
  7. Répondre aux sonnettes tu feras. Un étudiant qui répond pas aux sonnettes ? Ta vu jouer ça où ? Faut bien qu’ils sachent à quoi cela sert vu qu’une fois diplômé l’oreille aura la faculté à ne plus entendre les sonnettes du service (diront certaines aides-soignantes). Surtout, soyez bien placé près des couloirs et accès de sortie de l’office, vous devrez bondir comme un chat dès que la sonnette se fera entendre !
  8. Tes poches tu rempliras. Mais sans les faire craquer hein, pas la peine d’avoir une trousse d’écolier remplit à ras bord ! Ayez toujours les outils indispensables : une pince à clamper, une paire de ciseaux, un stylo 4 couleurs, un stabylo, un morceau de sucre, un briquet et une cigarette. On sait jamais.
  9. Ouverte tu seras. Ce que je veux dire par là, c’est qu’il ne faut pas être timide et rester dans votre coin. Allez parler avec le personnel, même si c’est pour parler d’autres choses que le boulot. Partagez leur quotidien, écoutez-les. N’hésitez pas à poser des questions sur eux, cela les flattera et pensera que vous vous intéressez à eux. Vous êtes un peu comme dans une campagne politique, soyez malin !
  10. Aider l’infirmière tu feras. Allez plus loin que les soins ou vos cours. Il est bien de montrer qu’on peut faire aussi autre chose, par exemple répondre au téléphone est autorisé ! Sachez-le ! Ne vous dites pas, je suis nouvelle ou je connais pas le service donc je réponds pas. Vous pouvez facilement prendre un message, entendre le téléphone sonné plusieurs fois et voir que l’étudiante est à 1M mais ne décroche pas est rageant. Lors des jours de commande du matériel, aidez en comptant ce qu’il manque. Cela vous permet aussi de savoir ce qu’il y a dans le placard et voir où cela se range. De même quand vous recevrez la commande, aidez à ranger ! Il est de bonne augur qu’un étudiant sache où se range le matériel dans le service, les infirmières détestent la question : « Heu, ça se range où ? » ou « Je trouve pas la Bétadine, c’est où ? ». Surtout après 3 semaines de stage.
  11. Acteur de ta formation tu seras. Ah cette phrase magique dite par une grosse quantité de tuteur : « Tu es acteur de ta formation ! C’est toi qui gères ce que tu veux apprendre, on ne viendra pas te chercher. Si tu veux voir un soin, demande-le, on n’attendra pas de savoir où tu es« . Avouez, vous l’avez jamais sorti à un étudiant celle-là ?

Voilà, voilà. Vous avez vu, je suis resté quand même sérieux dans ce que j’ai écris ? Bon après prenez-le comme vous voudrez 🙂

En attendant, je souhaite à tous les étudiants infirmiers et étudiantes infirmières, une très bonne rentrée 2013 ! Promo 2013-2016, rendez-nous fier ! Une bonne rentrée également aux formateurs en IFSI, on pense un peu à vous (surtout pour votre avenir). Et enfin une bonne rentrée tout de même à tous les infirmiers et infirmières, tuteurs ou non, qui vont de nouveau retrouver de gentils étudiants tout mignons… Grrooarrr de la viande fraîche !

Allez, gardez le sourire et mangez une pêche.

A propos de Thibault Deschamps

Infirmier 2.0 - Je partage tout et rien mais cela n'engage que moi. Note: Article rédigé en collaboration avec l'entreprise citée

A Découvrir

viagra

Viagra sans ordonnance : entre utopie et réalité

Le viagra ou pilule de l’impuissance est un médicament qui traite les problèmes érectiles chez …

Laisser un commentaire