Dernières nouvelles
Accueil » Chroniques » Un soir de plus en traumato… Mud Day !
Mud Day

Un soir de plus en traumato… Mud Day !

Ce soir, je ne fais qu’une demi-garde. Un petit 18h-00h que j’apprécie de temps en temps à la place de toutes ces autres nuits de 12h. On est automatiquement posté aux urgences traumatologie en réalisant cet horaire. Après tout, après minuit il n’y a plus vraiment de personnes pour la traumato… Ou quelques-uns, mais pas besoin d’avoir une équipe complète d’urgentistes dans ce secteur.

Le Mud Day ! Un marathon ambiance Disney

Enfin pour en revenir hier soir, j’arrive souriant et il fait beau. Cela sera également la première nuit avec une étudiante que je vais encadrer sur l’ensemble de son stage. Oui mais voilà, ce soir en traumato, cela ne va pas se passer comme on aurait voulu. Pour commencer, on me transmet une quinzaine de dossier dont la moitié n’a pas été vue. Rien qu’avec ça, tu sens que tu as plus de monde que d’habitude. On t’annonce qu’un patient part au bloc. Normal, après tout ils en ont envoyé plusieurs au bloc depuis le début d’après-midi. C’est le sénior d’orthopédie qui doit être content. Mais qu’est-ce qu’il se passe ? Ah… C’est juste le Mud Day ! Cette grande course boueuse mélangeant un esprit de marathon et de Disneyland. Voilà pourquoi il y a du monde, elle a lieu aujourd’hui puis samedi et dimanche (Course du Mud Day de la région parisienne se déroulant le 5, 7 et 8 Mai 2016). il y a eu beaucoup de casse sur cette course. Sans compter les beaux jours qui font augmenter indéniablement les patients en traumato (entorse, chute de vélo, etc). Cela explique bien des choses ! Par avance, si vous lisez cet article alors qu’il est a peine publié, je vous invite à ne pas vous blesser ce week-end car je pense que les urgences vont être une nouvelle fois débordées.

Il fait beau, vous faites moins attention sur la route

Ah, et on n’oublie pas non plus les AVP (Accident de la Voie Publique). Beaucoup d’accidents de voitures et de motos ce soir. Ah on dit qu’il y a plus d’accidents avec la pluie mais non ! On le sait, vous roulez tout doucement quand il pleut… Mais quand il fait beau, on ne fait plus attention à la route vu le soleil qui nous caresse le visage. On appuie sur le champignon, une tite pointe de vitesse pour sentir le vent nous souffler dessus. Oui mais voilà, ces jours là, il y a plus d’accidents de la route. Et cela n’a pas loupé encore ce soir. Je retiendrais juste l’image de ce couple qui est tombé en moto. Elle, une fracture ouverte de l’humérus. Courage madame ! J’avoue ne pas avoir respecté une règle ce soir, j’ai installé deux brancards dans un box. Ce couple. Chacun sur son brancard, s’inquiétant l’un pour l’autre alors oui après leur body-scan, je les ai installés dans le même box, brancard côté à côté… Ce fut quand même une image amusante de les voir tous les deux allongés, ne pouvant se regarder et restant tout de même ensemble. Je pense qu’ils s’en souviendront…

Mais là où on sent que le beau temps est au rendez-vous, c’est qu’au même moment, 15 enfants sont également en attente aux urgences pédiatriques de traumato ! 15 ! Alors chez nous c’est simple, le sénior de traumato gère à la fois les adultes et les enfants. Je vous laisse donc imaginer sa charge de travail. D’ailleurs, si on regardait autour de nous, les urgences médecines étaient aussi débordées… Le soleil il paraît.

Il fait beau, les enfants sont dehors…

Alors forcément, ce soir-là fut long pour tout le monde. Le délai d’attente s’est allongé, les pédiatres sont venu chercher le traumato pour qu’il se bouge.  On est venu chercher le traumato pour qu’il se ramène ses fesses chez les adultes. Les patients nous engueulaient parce que, penses-tu, ils sont les seuls patients ! Le constat « amusant » est que ceux qui gueulaient le plus sont ceux qui n’étaient là que depuis une heure. Les autres, en attente depuis 5 heures, avaient bien compris en nous voyant courir partout et au vu du monde qu’ils étaient partis pour rester un moment… Mais il y a toujours des râleurs. Alors on s’est tous mis à râler, monter en pression, gueuler. Car oui, moi aussi cela m’énerve de vous voir attendre une simple radio ou vos papiers de sortie ! Et moi aussi parfois je fais comme lui et je vais gueuler contre le traumato en disant que cela n’est pas normal d’attendre aussi longtemps. Mais on oublie que lui aussi est seul, bien seul.

Alors oui le temps est long pour vous ce soir, comme pour nous. On était sous tension, à cran et on voulait vous aider. Je pense qu’on s’est aussi laissé dépasser ce soir. Malheureusement, vous êtes tombés sur un mauvais soir, l’affluence était multipliée par 5, désolé pour vous. Mais nous insulter vous sert-il vraiment ? Si on accumule vos colères et le temps qu’on met à vous expliquer, oui des fois cela n’avance pas non plus. Et je suis resté dans le service bien après ma fin de garde pour vous l’expliquer. En passant, arrêtez de voir une blouse blanche car en dessous il y a moi, un homme comme vous.

A propos de Thibault Deschamps

Infirmier 2.0 - Je partage tout et rien mais cela n'engage que moi. Note: Article rédigé en collaboration avec l'entreprise citée

A Découvrir

Soleil

Le danger des coups de soleil

L’été, le soleil, la plage, le bronzage… Tout ceci vous fait rêver ? Pourtant, saviez-vous que …

Laisser un commentaire