Accueil » Actualité » LES DIFFERENCES ENTRE LES MASQUES CHIRURGICAUX, FFP1, FFP2 ET FFP3

LES DIFFERENCES ENTRE LES MASQUES CHIRURGICAUX, FFP1, FFP2 ET FFP3

Pas forcément évident de s’y retrouver parmi tous les masques disponibles sur le marché actuellement. Qui doit le porter ? À quel moment ? Quand le changer ? Voici toutes les questions que bon nombre d’entre nous se pose. Voici donc quelques réponses pour y voir plus clair et faire le bon choix sereinement. 

Qui peut porter un masque ?

Avec l’actualité de pandémie, les choses ont bien changé. Auparavant, seuls les professionnels portaient régulièrement le masque. Vous avez certainement en tête les soignants à l’hôpital, mais en réalité d’autres professions y ont aussi recours. C’est notamment le cas des ouvriers exerçant dans un environnement plein de poussières.

Depuis que le coronavirus a fait son apparition en début d’année 2020, le masque est porté également par des particuliers. Dans les pays asiatiques, cela fait déjà plusieurs années que la population porte un masque, dès que quelqu’un est malade, ou encore pour se protéger de la pollution. En Europe et plus particulièrement en France, le port du masque a commencé à être porté courant du mois de mars 2020 .

Avant les grandes vacances, les élèves à partir du collège ont dû le mettre dans les établissements scolaires. À partir du 20 juillet 2020, le port du masque est rendu obligatoire dans les lieux publics clos. De nombreuses grandes villes ont depuis imposé le port du masque dans leurs rues. Aujourd’hui, il est aussi obligatoire sur le lieu de travail pour tous les open-spaces et les parties communes. Seuls les bureaux individuels sont exemptés.

Également, depuis début novembre 2020, il est aussi obligatoire pour les enfants à l’école, lorsqu’ils sont âgés de plus de 6 ans. 

Bref, tout le monde est concerné par le port du masque, et plus uniquement les personnes malades ou certaines catégories professionnelles.

Masques contre le Covid : lequel choisir ?

Maintenant que le constat sur le port du masque est posé, se pose la question du type de masque à choisir en fonction des besoins. Si au début, nous étions en pénurie, aujourd’hui nous avons la possibilité de sélectionner un masque en fonction de nos besoins.

Mais comment choisir le bon masque ? Voici les masques classés en fonction de leur efficacité.

Le masque en tissu

C’est le premier modèle disponible pour éviter que nos postillons ne soient disséminés dans l’air et sur les surfaces qui nous entourent. Si vous désirez confectionner vos propres masques, nous vous recommandons de suivre les recommandations de l’Afnor . Vous saurez ainsi quels tissus sélectionner pour leur efficacité et également quelles sont les étapes de couture à respecter. Ce masque est à privilégier uniquement en prévention, en l’absence de tout symptôme en lien avec le coronavirus.

Le masque chirurgical

À partir de ce stade, vous aurez obligatoirement affaire à des masques jetables. Par contre, au niveau de la forme, vous pourrez trouver aussi bien des masques bec de canard ou des masques 3 plis. Ce masque permet de filtrer les particules dans l’air d’une taille de 3 µm, avec une efficacité comprise entre 95 et 98 %. Pour être certain d’être face à un masque chirurgical, recherchez la norme EN 14683. Si vous avez des signes évocateurs de la COVID19, vous devez absolument porter ce masque. Cela évitera que vos germes ne contaminent les personnes et les surfaces autour de vous.

Le masque FFP2

Cette fois, le masque FFP2  est surtout porté par les soignants qui sont en contact de cas avérés de coronavirus. En effet, la filtration est plus efficace puisqu’elle retient des particules d’une taille de 0,6 µm, lors de l’expiration, mais également de l’inspiration. En plus, le tour du masque possède un joint pour assurer une étanchéité sur le visage et une barrette nasale pour la pincer sur le nez. Au niveau des normes, ce sera la norme EN 149-2001 et la norme GB 2626-2019 pour l’équivalent chinois KN95. Bien entendu, contre le covid, il faut que ce masque soit sans soupape, sinon il n’est pas hermétique.

Le masque FFP3

Vous vous en doutez, mais cette fois vous aurez affaire au masque le plus filtrant. Par contre, s’il protège des particules aussi fines que l’amiante, il ne permet pas de filtrer les gaz. Vous pourrez le reconnaître à ses élastiques de couleur rouge.

Quand changer votre masque ?

Vous savez maintenant quel masque vous devez porter pour vous protéger. Reste encore à savoir quand le changer.

Que ce soit un masque tissu ou un masque chirurgical, vous ne pourrez le porter que durant 4 heures maximum. En ce qui concerne le masque FFP2, le port peut être étendu à 8 heures.

Par contre, quel que soit le masque, vous devrez le changer plus tôt si :

  • Le masque est contaminé par des projections ou un contact avec une personne Covid +.
  • Vous avez couru et transpiré dans votre masque.
  • Votre masque est humide, notamment à cause de la pluie.

A propos de Thibault Deschamps

Infirmier 2.0 - Je partage tout et rien mais cela n'engage que moi. Note: Article rédigé en collaboration avec l'entreprise citée

A Découvrir

Les masques en tissus

La pandémie de covid-19 a causé et continue de causer d’énormes dégâts sur le plan …

Laisser un commentaire