Accueil » Chroniques » Les urgences saturées ?
urgences saturées

Les urgences saturées ?

Comme chaque fin d’année, on s’attend à une vague de patients arrivant aux urgences… Mais particulièrement cette année durant les fêtes de Noël. Avec la grève des médecins traitants et des médecins urgentistes (qui s’est finalement stoppé mardi), tout le monde devait donc se donner rendez-vous aux urgences les plus proches pour se soigner du mal de ventre qui dure depuis une semaine.

Alors comment cela s’est déroulé de mon côté ?

Le 24 décembre fut une journée plutôt calme pour ma part, il faut l’avouer. On pense que l’effet « faites attention, n’allez pas aux urgences pour rien mais en cas d’urgence vitale » fut bien suivi par l’ensemble de la population. Puis tout le monde prépare son réveillon…

Le 25 décembre commence à se faire sentir. Le téléphone n’arrête pas de sonner et l’affluence augmente. Beaucoup n’hésite pas à téléphoner pour demander s’ils peuvent venir aux urgences car son médecin fait grève. Alors certes, téléphoner avant c’est bien mais dire « il y a du monde aux urgences ? Non parce que si il y a du monde je me débrouillerais autrement », c’est un peu exagéré. Surtout que derrière cela veut dire « Non mais j’ai pas envie de me faire chier à attendre alors je vais prendre dafalgan et boire un thé pour mon petit ventre qui a mal » ou « je vais appeler les urgences de l’hôpital voisin pour voir s’il y a du monde… ». D’ailleurs beaucoup viendront comme une simple consultation mais râleront quand l’annonce de deux heures d’attente des résultats sanguins est lâchée. Excusez-nous mais en ville c’est 24 heures.

Le lendemain, des urgences saturées…

Le 26 décembre fut par contre la journée saturée… Noir de monde, faisant la queue dès 8 heures du matin à l’accueil. Je n’ai vu que cette queue au magasin  du coin le jour de soldes. Et je vous raconte pas bien sûr les lits d’hospitalisation introuvable. Alors entre l’affluence qui vient saturer les urgences, les soins à prodiguer rapidement et le téléphone qui n’arrête pas de sonner, on peut encore entendre notre ministre de la santé Marisol Touraine dire que tout va bien et que les urgences de France ne sont pas saturées… Elle doit mieux savoir que nous.

Petite pensée à tout les médecins, internes, infirmières et aide-soignantes durant ces fêtes de Noël… Moi je vais tenté d’aller chercher mon cadeau au pied de Marisol.

A propos de Thibault Deschamps

Infirmier 2.0 - Je partage tout et rien mais cela n'engage que moi. Note: Article rédigé en collaboration avec l'entreprise citée

A Découvrir

Existe-t-il un lien entre la santé et l’alimentation ?

Vous ne le saviez peut-être pas mais ce que nous mangeons impacte directement notre santé, …

Laisser un commentaire