Dernières nouvelles
Accueil » Actualité » Marisol Touraine est élue…

Marisol Touraine est élue…

Voilà la rentrée ! Voilà la rentrée ! Et de qui va-t-on parler pour la rentrée ? De notre Ministre de la Santé, Mme Marisol Touraine !

Alors je vous vois derrière vos écrans à vous dire : – Mais attends tu lui fais une certaine publicité à parler d’elle ! – Mais oublie-là ! – Qu’est ce qu’elle a encore (pas) fait ? Bon c’est vrai, on pourrait croire un certain acharnement de ma part mais nullement. Parce que pour commencer, il s’agit de notre Ministre quand même, donc notre « chef » à nous, genre les soignants. Et que l’actualité des dernières semaines n’a pas encore été toute rose dans le monde infirmier puisqu’on a pu voir d’autres suicides dans le milieu. Et donc ? Bah elle n’a encore rien dit, une fois de plus. Sauf que cette fois, vu le nombre grandissant cet été de suicides parmi les infirmiers, la presse s’en est quand même mêlée.

La presse découvre notre petit monde…

À la fois ils ont découvert qu’on pouvait se suicider à l’hôpital ce qui les a un peu perturbés et qu’en plus ce n’était pas la première fois. Donc vous connaissez la presse, ils sont quand même pas mal orientés politique et vont naturellement voir les principaux intéressés dans le gouvernement. En l’occurrence pour nous, ils se dirigent vers Mme Touraine. ET LÀ SURPRISE ! Elle ne réagit pas ! Ils cherchent un peu partout, s’interrogent et finissent par tomber sur des articles publiés sur des sites de santé et de blogs tenus par des infirmiers, aides-soignants et médecins qui se plaignent qu’en fait… Elle ne réagit jamais. Et là, ils décident de s’en servir et d’informer la population que les blouses blanches veulent des réponses de la Ministre. Bon en passant, ils ont balayé nos pauvres collègues qui se sont suicidés et n’en parleront plus par la suite.

marisol-touraine-mpi

Mme la Ministre, vous êtes élue bonnet d’âne de cette rentrée avec un zéro pointé !

Alors cette fois, le monde des blouses blanches a été plus virulente et je me suis amusé à faire un état des lieux parmi la communauté soignante qui… bon cherchez pas, ils sont tous d’accord pour dire qu’elle est mauvaise. Vivement 2017 diront certains.

Non parce que si on fait son bilan, jamais elle ne parlera de nos collègues qui se sont suicidés. Il parait que dans un couloir, elle aurait déclaré pour se justifier qu’elle n’aime pas citer de noms sur Twitter. Tout à fait louable mais… Nous non plus ! Ce qu’on vous demande c’est de dire le mot « INFIRMIER » et « INFIRMIERE » à la place de votre soit disant campagne de prévention sur les risques psycho-sociaux qui existent bien avant votre nomination à ce poste et surtout à la place de vos tweets sur la canicule, sur les Pokémon (si, si…) et sur la mort de Sonia Rykiel. Ah bah vous voyez qu’en fait vous pouvez citer un nom. Quand on voit votre dernier tweet : « Ce matin en Saône-et-Loire pour parler accès aux soins avec mon ami , Secrétaire d’Etat à l’industrie !« , on se dit une nouvelle fois que la santé se règle avec les entreprises…

Allez, on va être sympa et sortir la première déclaration officielle sur les infirmiers de la part de notre Ministre de la Santé. Extrait !

Sur EspaceInfirmier on peut par exemple lire : « Profondément attristée d’apprendre le décès par suicide de plusieurs infirmiers au cours des dernières semaines», la ministre de la Santé et des Affaires sociales a exprimé « à leurs collègues et amis, ainsi qu’aux communautés hospitalières concernées » son « soutien » et sa « solidarité », affirme-t-elle.  – On peut donc apprendre qu’elle n’a appris que maintenant le suicide de plusieurs infirmiers étalé sur plusieurs semaines….

 Marisol Touraine explique par ailleurs son silence public sur ces drames. « J’estime que le respect des proches comme la recherche de la vérité imposent de la réserve et de la retenue, incompatibles avec une communication de l’instant. » – Allez dire cela à Sonia Rykiel, au Pokémon ou autres personnalité dont vous avez allégrement tweeté.

Enfin pour palier à tout cela : l’inscription de la prévention des risques psycho-sociaux comme action de formation prioritaire pour les établissements. – En effet, c’est une formation à la mode que je peux voir depuis quelques années mais dans la fond, une fois ta journée de formation passé avec de grands sourires de ton hôpital, plus rien ne suis derrière.

Le saviez-vous ? Cette semaine, une infirmière de mon service a répondu sérieusement aux cadres : « non mais je vais me pendre et point final !« . Elle parlait sérieusement, l’écoute ne l’était pas.

Sur ce et parce que cela ne sert à rien finalement tout ceci, je décide de ne plus parler de Mme Touraine. Je vais faire comme elle, elle nous trouve inexistant alors je la trouve inexistante.

Demain, on reprend les chroniques ! Et désolé de mon coup de gueule du jour.

A propos de Thibault Deschamps

Infirmier 2.0 - Je partage tout et rien mais cela n'engage que moi. Note: Article rédigé en collaboration avec l'entreprise citée

A Découvrir

Défibrillateur : les raisons d’opter pour la location

Cette année, les challenges sont nombreux pour identifier les personnes les plus exposées au Covid …

Laisser un commentaire