Dernières nouvelles
Accueil » Chroniques » Quand les touristes chinois abusent de l’alcool…
syndrome asian flush

Quand les touristes chinois abusent de l’alcool…

La nouvelle tombe, on se prépare ce soir à recevoir aux urgences des touristes chinois venant de leur bus de voyage. Que s’est-il passé ? Accident ? Généralement lorsqu’on entend parler de bus de touriste, c’est toujours mauvais signe. Sauf que là, la réalité sera tout autre.

Vus tout d’abord par le SAMU, nous voyons « quelques »camions de pompiers qui nous emmène 4 touristes chinoises… alcoolisées. Complet. Dont une en coma. Ah bah ça a dû picoler sec dans le bus ! Lorsqu’elles arrivent, on remarque en effet qu’elles ont du mal à émerger et ont du boire pas mal de bouteilles. Celle ne répondant pas est envoyé directement en salle de déchocage pour être pris tout de suite. Celles pouvant répondre à nos questions, dans notre plus bel anglais, nous apprend qu’elle a bu deux bouteilles de vin, de 2005 ! Une bonne année. On la félicite car on lui dit qu’on n’aurait pas franchement tenu à ce niveau. Elle fut surprise et nous dit que ce n’est pourtant pas grand chose, on est surpris à notre tour. C’est en interrogeant la deuxième touriste qui elle nous déclare avoir bu 4-5 bouteilles de vin qu’on comprend qu’en fait, elle parlait des minis-bouteilles de vin qu’on peut trouver dans les minibars des chambres d’hôtel. Pas grand chose en fait.

bus 4 chinoises urgence

Deux seront peu alcoolisées, à 0,12 gramme chacune, une autre à 0,61 et la dernière « dans le coma » à 1,12. Travaillant depuis pas mal de temps aux urgences, ces taux sont vraiment bas pour être en adéquation avec leur état actuel. Mais on oublie une chose, elles sont asiatiques ! Et si vous ce comprenez pas toujours pas, je vous invite à taper « asian flush » dans google. J’avais déjà entendu parler de ce syndrome « asian flush » que peuvent subir les touristes chinois mais je ne l’avais encore pas réellement vu. Bon si vous n’avez pas encore cherché dans google, il s’agit en faite d’une histoire d’enzymes (acétaldéhyde) déficientes chez les Asiatiques qui empêche la métabolisation de l’alcool ingérée. Assez impressionnant à voir.

Bon en tout cas, après une courte surveillance des deux plus alcoolisées, elles ont pu repartir tranquillement à leur hôtel. On aura une pensée pour le guide qui sera resté éveillé toute la nuit et qui reprendra ses visites le matin même, allez courage !

A propos de Thibault Deschamps

Infirmier 2.0 - Je partage tout et rien mais cela n'engage que moi. Note: Article rédigé en collaboration avec l'entreprise citée

A Découvrir

Existe-t-il un lien entre la santé et l’alimentation ?

Vous ne le saviez peut-être pas mais ce que nous mangeons impacte directement notre santé, …

Laisser un commentaire